Prochaines randonnées


Nos prochaines randonnées

23/06/2019
Difficile
05:00:00
16 Km
730 m
Antonio
LE CIRQUE DU BOUNDOULAOU (Aveyron)

20 randonneurs, dont a priori une seule femme, pour profiter de cette randonnée millavoise qui a tenu toutes ses promesses. Antonio, dis-nous quel est ton secret pour dénicher ces merveilles : les mignons petits jardins potagers où l'on bine et ratisse, la cascade enchantée de Creissels qui éclabousse et brumise, ce sublime conduit noir et suintant dressé vers le ciel ainsi que ce trou béant dans la roche qui agite les esprits mal tournés, cette longue poutre d'acier blanc de 2,5 km dessinée par un petit architecte anglais sans envergure, inaugurée par l'un des plus grands présidents français (par la taille), et cette magnifique ferme caussenarde près de laquelle nous avons pique-niqué, située sur un terrain privé que nous avons allègrement violé. Mais il n'y a pas de secret. Antonio est né pour être guide, tout simplement...

 

Pour fêter dignement cette dernière randonnée avant la pause estivale, il me vient l'envie de chanter sur l'air de Bali-Balo :

Bel éboulis près de Millau,

Sur le chemin de la rando...

Encore merci à Antonio,

Mais la prochaine fois, ce sera plus beau !

Car parmi nous, il y a des membres

Qui n'sont jamais jamais contents...

Ah ah, ah oui vraiment, il faudrait du renouvellement !

 

Un très bel été à tous les randonneuses et randonneurs, bons Randos plages, et rendez-vous pour le pique-nique de rentrée le 1er septembre. MM

16/06/2019
Facile
04:30:00
14 Km
200 m
Gérard et Patrice
Le long du canal à St Gilles 30800

Belle randonnée plate (denivelé 2 mètres) parmi les champs, les vergers d'abricots, 24 rando'smidi avec les grp, et un final dans Saint Gilles et son église.

merci à pedro et Michel Testud .

02/06/2019
Facile
00:00:00
Km
m
Bernard4
Week End Lozére

Il n’y a pas assez de mots pour faire un compte rendu de ce week-end merveilleux. Tout était parfait : L’ambiance, le gîte, les randonnées et même la météo.  Tout était parfaitement organisé et au nom de tous les participants, un grand merci à Bernard & Damien ! (Jos)

31 05 Une petite balade autour du lac de Villefort, puis baignade pour quelques courageux.

01 06 Les gorges du Chassezac, le pont de singe brillamment traversé par le Président et toute la troupe, une bonne petite grimpette (dixit JC) puis un pique nique devant un panorama magnifique et visite du village de La Garde Guérin, avec baignade pour terminer la soirée, enfin pas tout à fait puisque après diner ce fut la fête .

02 06 Le Mas de la Barque, le Pic Cassini, et scissions en deux du groupe, l'un descendant vers le Pont du Tarn en passant par les sources du Tarn et le Mas Camargue, l'autre descendant directement au Pont du Tarn, puis retour pour tout le monde au Mas de la Barque où un délicieux gâteau à la chatâigne attendait d'être dégusté.

26/05/2019
Difficile
05:00:00
18 Km
465 m
Sylvie Mylène
La boucle des 2 jumelles (Gard)
Bonjour à toutes et tous et aux toutous !
50 pattes (21 deux-pattes et 2 quatre-pattes), voilà notre bel effectif de ce dimanche ensoleillé et très chaud. Qui l'eût cru ? Rien ne nous a arrêté(e)s, pas même l'idée d'être mené(e)s par des femmes mais à Randos, on aime le risque ! Ni la perspective de se retrouver dans le département rival de l'Hérault peuplé de mécréants, et certainement pas le mauvais prétexte des élections européennes et de la fête des mères !
Bien nous en a pris : c'est une région magnifique, aux paysages grandioses, nous avons cheminé sur une voie ferrée désaffectée, des sentiers aux vues imprenables sur le lit totalement asséché du Vidourle et les sommets environnants que certains érudits se sont empressés de nommer pour éduquer les plus incultes d'entre nous : de gauche à droite la Montagne de Sumène, la Séranne, la Montagne de la Fage, le Mont Lozère et enfin le Mont Ventoux qui se dessinait timidement au loin... Sous une chaleur bien présente, la raide montée au sommet de l'une des montagnes jumelles fut une longue épreuve, nous étions prévenu(e)s ! Le pique-nique eut lieu à l'heure prévue, à quelques dixièmes de seconde près, sur d'anciennes ruines peuplées de chèvres et sous l'œil du drone espion de B4... Nous étions cuits-cuites et recuit(e)s ! La redescente fut très agréable si ce n'est que nos provisions d'eau s'épuisèrent rapidement car certains inconscients sont incapables de prévoir quoi que ce soit, ou de regarder la météo... Nous suivîmes jusqu'au bout nos deux charmantes guides, même à travers des chemins improbables qu'elles n'avaient pris la peine de défricher au préalable. Erreur de débutantes ! Personne ne leur en tiendra rigueur, il est déjà si dur d'être femme à notre époque...

Merci à Sylvie et Mylène pour cette très belle balade cigaloise, vous avez aisément dépassé le niveau des guides mâles arrogants ! MM

19/05/2019
Difficile
05:30:00
15 Km
760 m
Antonio
le lac blond (Hérault)

commentaires de Manu

C'est à moi cette fois qu'échoit la joie de vous rendre compte de cette sublimissime randonnée conduite par notre expert hors catégorie : M. Antonio Sillero, notre héros.
Nous partîmes 13, et nous dûmes compter le chien de Roland pour ne pas effaroucher les plus superstitieux. Nous marchâmes sur un PR jusqu'au premier col. Là, au col de Salis, sûr, Antonio nous fit descendre hors piste sur un chemin très escarpé. Nos escarpins nous menèrent dans une belle clairière puis un bassin cristallin dominé par son impressionnante cascade : le lac blond s'offrait à nos yeux ébahis, et nos piques-niques s'offrirent à nos papilles gustatives. Ayant dégusté, nous remontâmes jusqu'au col et certains... dégustèrent ! Et ils n'étaient point au bout de leur peine ! Suivant le PR, il fallut traverser une magnifique forêt puis regrimper sèchement jusqu'au col de l'Ourtigas, tombant sur un décor de désolation totale et cheminant au milieu d'une végétation calcinée. 
Nous atteignîmes une départementale goudronnée, suprême hérésie, avant de rejoindre la piste forestière qui, soi-disant, nous ramenait illico au point zéro par le haut du plateau. Nous subîmes alors pendant d'interminables minutes qui nous parurent des heures les assauts lancinants et assourdissants d'une violente tramontane qui fit perdre l'équilibre de notre groupe de gais aguerris non égarés.

La délivrance vint enfin à la localité d'arrivée, et de départ, surnommée pour l'occasion « La Douch Froide », cette même délivrance que vous ressentez à présent que vous avez quasiment atteint le terme de ce prétentieux compte-rendu. Merci à Antonio notre héros et à Bernard pour sa générosité et ses bières locales. MM

12/05/2019
Difficile
06:00:00
18 Km
417 m
Gary et Steven
La Dent du Serret

Nous étions 25 qui se sont rejoints à Mejannes le Clap dans un vent assez fort.  Après avoir marché quelques kilomètres en sous-bois, qui nous a donné un peu de l'abri du vent, nous sommes arrivés à la grotte-aven de Peyre Haute.  Nous sommes entrés dans la grotte qui s'est ouvert dans une grande caverne et, au-dessus de nos têtes, l'aven ouvert au ciel. Puis, nous sommes descendus dans un vallon féerique, décoré de mousse sur tous les arbres et roches et enfin on est arrivé à la plage aux bords de la Cèze où nous avons fait la pause déjeuner. Après avoir reposé, nous avons commencé la remonté en passant par la Dent de Serre qui nous a donné des belles vues sur la gorge de la Cèze et les collines de l'Ardèche et de la Drome et puis le retour à Mejannes sur les chemins et pistes forestières.  Merci à tous d'être venus. A+  Les anglais  (Gary et Steven)

PS: Je suis très bête, mais je ne réusi pas à mettre les photos correctement. Helas et excuses. Vous voyer que l'on a besoin de B4 et J-C. (Jos)

 

05/05/2019
Moyenne
05:00:00
16 Km
423 m
B3
Le Pic d'Anjeau ( Gard)

Hello, nous étions 25 randonneurs à nous retrouver dans un vent glacial aux pieds du château du petit village de Montdardier. Après avoir quittés le village nous nous sommes retrouvés sur une piste forestière qui s’est mise à grimper dans les bois de sapins. Nous avons atteint la crête, vu un magnifique panorama,  puis nous sommes redescendus pour nous retrouver dans une petite clairière. C’est là que nous avons mangé à l’abri du vent parmi les fleurs. Après  le repas, nous avons pris un petit sentier bien pentu qui nous a amené sur un premier promontoire de rochers. Apres l’avoir contourné, nous avons atteint un deuxième promontoire de rochers que nous avons du escalader. Une fois passé, nous nous sommes retrouvés face au pic d’Anjeau, le plus impressionnant des trois blocs de rochers.  Passages étroits, escalade, paysages à vous couper le souffle, et nous nous sommes ainsi retrouvés au sommet du Pic, fiers de notre ascension. Le plus malheureux a été  Happy que nous avons du  porter à bout de bras dans les passages périlleux. La descente s’est faite par un sentier bien caillouteux qui nous a permis de rejoindre une piste où nous avons pu voir une grotte préhistorique. Un sentier nous a permis de retrouver la piste forestière qui nous a ramené à notre point de départ. Merci à B3 et Antonio pour cette magnifique randonnée aux passages vertigineux et aux vues aériennes. Biz A+ en rando HUB JC.

28/04/2019
Moyenne
06:00:00
14 Km
600 m
Manu et Bruno
Le Pas de l'escalette
Cette rando avait tout pour être ratée : un tordu et un bulot en guise de chefs, une météo peu engageante, un dénivelé et une difficulté largement sous-estimés. Bref, tous les ingrédients réunis pour permettre à toutes les mauvaises langues de notre association de se déchaîner sans vergogne et sans retenue.

Que nenni ! Nous fûmes trente-huit hurluberlus à braver l'épreuve du lever un dimanche matin et à tenter l'impossible : passer un bon moment. Malgré le vent, les dérapages dans la boue, les échelles de cordes et quelques passages délicats dans la montée près de la Lergue (un grand merci à Antonio au passage), nous avons atteint le Pas de l'Escalette avec une vue sublime pour y déjeuner, avant de subir l'effet Venturi à l'arrivée sur le plateau, puis de redescendre sur un interminable chemin de descente qui, fort heureusement, offrait de somptueux points de vue sur la vallée, le village et au milieu d'un décor dolomitique à couper le souffle. Si bien que tout passa comme une lettre à la poste, et finit de clouer le bec aux quelques sinistres individus soucieux de gâcher notre immense plaisir. Certains d'entre nous ne changeront-ils donc jamais ? L'avenir ou le peu de temps qu'il leur reste nous le dira. À très vite. Manu le Tordu.

 

Hello, nous étions 38 randonneurs à partir du petit village de Pegairolles de l’Escalette. Après avoir traversé le village,  nous avons pris un chemin longeant la Lergue. Nous avons traversé des prairies, vu des superbes marmites d’eau  sur la rivière, puis  le sentier s’est mis  à grimper dans les bois. Les plus courageux d’entre nous ont pris une pris  une petite variante qui les a fait redescendre pour longer le cours d’eau, offrant de belle vues sur des cascades, avec un passage bien glissant nécessitant l’accroche d’une corde pour remonter. Nous nous sommes ensuite tous retrouvés sur l’ancienne route du Pas de l’Escalette  où nous avons pu manger, installés  sur des tables d’une ancienne aire de pique-nique. Après le repas, nous avons traversé l’autoroute où nous avons vu l’énorme balle de golf toute jaune marquant l’entrée du tunnel.  Nous avons alors attaqué une belle grimpette digestive pour nous retrouver sur le  plateau. Nous avons cheminé parmi les blocs de rochers de dolomie, les pins, le buis, la bruyère sur un sentier en dos de chameau. Nous avons quitté le plateau par un petit sentier et entamé une longue descente, et après être repassé sous l’autoroute, nous avons rejoints notre point de départ dans la vallée. Merci aux organisateurs, Manu et Bruno, pour cette magnifique randonnée aux superbes paysages totalement différents entre le matin et l’après-midi. Biz à  plus en rando  Hub-JC.

21/04/2019
Moyenne
05:00:00
15 Km
200 m
Eric
Escandorgue et boudhisme

La pluie n'a pas eu la peau des 15 courageux(ses) qui se sont élancés à l'assaut de la montagne ou se trouve le temple, ni par la suite la magnifique forêt moussue. Après un pique nique rapide sans sieste pour Jos, nous avons pris le chemin du retour par des sentiers plus ou moins larges. Merci à Eric qui a essayé de nous perdre mais sans succés.

B4

14/04/2019
Moyenne
04:30:00
14 Km
520 m
william
Valleraugue (Gard)

William avait remplacé François indisponible pour guider cette belle randonnée qui après 2 h de montée au milieu de la chataîgneraie, nous a menée sur la crête d'ou le paysage au sud sur la Séranne, le Pic st Loup, et au nord sur les monts Lozère enneigés, était simplement sublime. Après le repas au soleil mais avec un peu de vent, les 21 courageux ont entamés la descente par le Col de Pas jusqu'à Valleraugue.

merci à William malgré un denivelé de 650 m et une longueur de 17 km 500. C'est bien ma mie.

B4

1 2 3 4 5 6 7 8 9