Prochaines randonnées


Nos prochaines randonnées

27/10/2019
Moyenne
04:00:00
14 Km
200 m
Francois Julien
Aureille

Hello nous étions 38 randonneurs  à nous retrouver sous un beau soleil automnal  dans le petit village d’Aureille. La seule difficulté de la journée fut de franchir les barrières de protection posées dans le rue principale du village en vue d’une course de taureaux. Une fois sortis du village, nous avons traversé des plantations d’oliviers où la cueillette  avait déjà commencé. Nous avons gravi des rochers pour nous retrouver au somment d’une falaise, le Caisse de Jean Jean, face à un superbe  panorama. C’est là que nous avons mangé, au soleil , et que nous avons dégusté d‘excellentes crêpes garnies à la gelée de coings préparées par Guy. C’est au travers de superbes paysages provençaux, sous les pins et un ciel sans nuage , que nous avons parcouru le chemin du retour. Merci  à Julien et François pour cette belle randonnée. Biz A+ en randonnée JC / Hub.

20/10/2019
Facile
03:30:00
10 Km
200 m
Claude et Alain
Le grand tour de Mange-TianRando
13/10/2019
Difficile
06:00:00
20 Km
500 m
Antonio
la causse de campestre

Oh My Fog ! Nous avons commencé cette randonnée dans une purée de pois qui a rendu le trajet jusqu'au Mas Gauzin très périlleux. Les neuf valeureux randonneurs de ce jour n'en furent que plus téméraires et méritants ! Cette magnifique balade a revêtu de belles tonalités : automnales tout d'abord, le long de ces jolis chemins forestiers, doux et dorés, où les champignons abondent et offrent leur corolle à qui veut bien les cueillir. Puis grand-bretonnes, dues à la fraîcheur d'une cinglante bruine nous chatouillant le visage et qui a dû ravir les plus bretons du groupe (il y en a, mais chuuut !) Des notes graves et lugubres également, quand nous avons visité le tunnel creusé par ces bagnards enfants, à une époque où l'enfance n'avait pas le même sens qu'aujourd'hui... La féérie de cette grotte froide, mêlée à son histoire tragique, n'a laissé personne indifférent. Enfin, des accents hispaniques qui ont ensoleillé la météo maussade et dont je vais vous enseigner quelques mots, en l'honneur d'Antonio et de notre sympathique présence féminine : muerciélago (= chauve-souris) – tonterías (= des conneries) – agotado, reventado (= épuisé, crevé) – mi español es fatal (= mon espagnol est nul !). À bientôt pour de nouvelles galères aventures ! :)  MM.

13/10/2019
Moyenne
05:00:00
15 Km
300 m
Marc et Pedro
Saint Laurent des Arbres

 

13/10/2019

Randonnée autour de Saint-Laurent-des-Arbres

 

Grosse affluence à Saint-Laurent-des-Arbres en ce dimanche matin du 13 octobre, calme et ensoleillé. Depuis le donjon féodal, l’emblème du territoire appelait au ralliement des 55 randonneurs et de leurs 5 chiens, parmi lesquels 7 bipèdes étaient estampillés « Rando'smidi ». Sous la conduite de Pedro, nous partîmes vers le village voisin, Lirac, en faisant des haltes prolongées pour attendre les derniers participants surpris par l'heure matinale et inhabituelle du rendez-vous (10 heures !). Vignes, château de Segriès, platanes centenaires et lavoirs plutôt secs agrémentèrent ce premier parcours. Nous traverserons ensuite un plateau très caillouteux où le vignoble de Lirac prend ses aises en longues rangées orientées afin de profiter au mieux du Mistral, vent sec propice à la vigne, suivrons une partie du chemin de Saint Jacques de Compostelle, celui d'Arles (GR42), avant de grimper (très) dur pour atteindre le sommet d'une crête surplombant Roquemaure, la vallée du Rhône et faisant face au Ventoux et aux Dentelles de Montmirail : un point de vue magnifique depuis ce lieu propice au pique-nique convivial ! Nous redescendrons après déjeuner vers Saint-Géniès-de-Comolas et Saint-Laurent avec un détour mystique pour saluer Notre-Dame de Comolas dont l'imposante statue, érigée en 1857 et restaurée en 2000, domine le village en bordure d'une belle pinède. En fin de parcours, nous traverserons sans encombre le territoire d'un propriétaire veillant jalousement sur ses biens « privés » autour d'un moulin à eau joliment restauré, avant de visiter le village de Saint-Laurent sous la conduite de Michel : donjon, église fortifiée par Jean XXII, l'un des papes d'Avignon, tour Ribas et statue de Saint-Laurent érigée sur une place ombragée par de vieux cèdres, ruelles et venelles pour nous conduire au square Marcel Chevalier, point de départ et surtout d'arrivée, autour d'un sympathique goûter concocté par nos amis de GRP ! Merci à Pédro, à Michel et à eux tous pour l'animation de cette belle journée d'automne. Jean-Louis

06/10/2019
Difficile
06:30:00
18 Km
750 m
Eric
De Navacelles à vissec

Nous étions 22 garçons (et les filles?) pour cette randonnée. Longue, mais passionnante, nous fumes accompagnés par les aigles royaux. Dès le départ, une montée conséquente, mais progressive, nous amena sur le causse. Puis nous cheminames sur le rebord du dit causse, profitant de vues aériennes et magnifiques sur le cirque. Nous fimes halte au village de Vissec et, le recoupant plusieurs fois, nous longeames le lit à sec de la vis et ses gorges, jusqu'à sa résurgence à la Foux, sur de petits sentiers. Puis ce fut le début du retour, à travers la foret de cèdres bleus, puis la longue descente, à flanc de montagne, vers Navacelles, en admirant, encore une fois, la grandeur du site. Merci à William pour son aide au repérage et à tous les participants pour les rires et la bonne humeur. A + en rando, Eric.

29/09/2019
Difficile
05:30:00
18 Km
960 m
Antonio
les gorges d'Orque

 
CR de la rando du 29/09/2019 : Ce dimanche, 16 randonneurs se sont rendus à la pisciculture (aucun thon ni morue à signaler) de Saint-Géniès-de-Varensal pour le grand départ de cette somptueuse randonnée menée par Antonio. Tout fut absolument parfait jusqu’à la météo… Alors faute de qualificatifs qui rendraient péniblement compte de toute la beauté et du plaisir immense que nous avons ressentis, j’évoquerai pêle-mêle des images à jamais gravées dans nos mémoires : une border collie accueillante mais collante (dans tous les sens du terme), 10 000 euros pour un mas en ruines (contactez Antonio), des soi-disant bouquetins sur les hauteurs (mais je ne les ai toujours pas vus), des ronces qui nous gratouillent et qui nous chatouillent, croisé une couleuvre tapie sous un rocher, quelques araignées, une rude et raide grimpette jusqu’à la Croix du Marcou, avec une très jolie bite de cheval à l’arrivée (merci Wiwi et Jean-Phi pour leur effet bœuf) et un « touriste » qui passait par là… C’était loin, long et dur, mais c’était bon ! Encore merci à Antonio ! MM
15/09/2019
Moyenne
00:00:00
Km
m
Manuel
La Bourbouille - Taussac la Billière

Rando de rentrée aux orgues de Taussac. 13 valeureux randonneurs pour 13 km, la randonnée la plus mal organisée depuis longtemps. Des paysages ravagés par un incendie la semaine dernière, un lieu de pique-nique difficilement accessible, un incendie à quelques km de là (Rosis) : passage de Canadairs, de véhicules de pompiers fonçant à vive allure. Le peigne de la rivière Bitoulet fut la seule véritable attraction touristique. Des routes caillouteuses sans charme sous une chaleur insoutenable...Quelques bières bien fraîches ont compensé cette rando très moyenne, le manque de préparation évident et l'improvisation permanente. Heureusement, aucune crise de nerfs à déplorer pour cette fois. Les commentaires négatifs ont été rares et contenus. Merci à Bruno pour ces belles photos, et à Véro pour son accueil et son frigo écolo ! MM

08/09/2019
Moyenne
04:30:00
12 Km
350 m
daniel
sur le versant est de l'Hortus

La "rando pour les Nuls" a vu débarquer neuf inconscients mâles au cimetière de Lauret, pour un périple improvisé dans les parages de l'Hortus. Leur humeur vagabonde leur a fait délaisser les précieuses indications pour errer dans les sentiers au gré des balises bleue, rouge, jaune, verte ou rose qui sinuaient dans une garrigue desséchée, et qui les conduisirent des ruines du Moulin de Lafous aux débris préhistoriques de l'Oppidum du Rocher du Causse, en passant par le Mas Neuf au délabrement poignant.

Heureusement, l'entrain sympathique des audacieux participants, un soleil bienveillant, un air doux et des paysages grandioses ont fait de cette journée une agréable inauguration d'une saison prometteuse. (Daniel P.)
07/09/2019
Difficile
00:00:00
30 Km
2700 m
Bruno et Eric
Le canigou
Hello nous étions 13 courageux ses
en ce premier vendredi de septembre de l’an de grâce 2019 à nous retrouver à Vernet, en pays Catalan. Douze Gavachs et un autochtone. Nous sommes montés visiter l’abbaye de Saint-Martin. L’ivresse nous vînt du flacon, de l’écrin de verdure, somptueux ; l’hétéroclisme du bâtiment, reconstitué de bric et de broc ne respectant aucune règle du bon goût, qu’eût même désapprouvé Viollet le duc, n’avait d’égal que celui de son peuplement : des hommes, des femmes, dont la vie ne respecte rien des règles de Saint-Benoît. Merci à Eric et Bruno pour cette mise en jambes. A plus, en randonnée. Plus, ce fut le soir même où arrivèrent quatre autres Gavachs censés avoir travaillé dans la journée. La fatigue de la route, de la visite eut raison de notre bonne humeur et nous rentrâmes au gîte, très propre et confortable, pour nous coucher aussi tôt que des nonnes. Plus, ce fut aussi le lendemain où un incorrigible fêtard osa « l’inenvisageable », à savoir arriver le samedi matin. 

En ce samedi, donc, nous partîmes de Vernet, à 17 en procession pour l’ascension du Canigou, la montagne sacrée des canidés. Nos guides suprêmes, un border colley, qui courrait de l’un à l’autre pour resserrer une partie du troupeau, et un saint-bernard, qui tentait de rattraper les éléments qui s’égayaient devant, nous amenèrent au gîte d’els Cortalets. Nous y fûmes, comme toujours, c’est notre destin, victimes d’(hom)ostracisme et cantonnés dans une niche sordide où une chienne n’eût pas fait ses petits. Le soir, à table, nous avons mangé nos boulettes (délicieuses) relégués dans le fond de la salle. Nous admirions les coquettes niches où étaient logées les autres meutes avec nos yeux de chiens battus. La fatigue de cette petite montée eût à nouveau raison de notre énergie et nous regagnâmes nos couches, à peine la nuit tombée sur le paysage s’étendant de la Clape aux Albères. 

Le lendemain, dimanche, notre calvaire se poursuivait jusqu’au sommet du Canigou. Les sempiternels superlatifs pour décrire le paysage seront épargnés au lecteur. Et nous fîmes en descente les 2100 mètres de dénivelé. D’après les calculs de ceux qui ont suivi le récit, comme personne ne fut sacrifié là-haut, que personne ne se perdit grâce à la vigilance des guides et à la discipline légendaire de chacun, comment étions-nous 17 au lieu de 18 ? Parce que cette fois-ci, c’est Gilles qui était rentré pour Victor. Afin que ceux et beaucoup de celles qui avaient renoncé à cette épreuve ne regrettassent d’y avoir participé, il fut décidé d’en donner peu de retours positifs, de ne pas mentionner le plaisir des uns, « la satisfaction du dépassement de soi » des autres. Ce fut un exercice plus difficile que la randonnée.

01/09/2019
Facile
00:00:00
Km
m
pierre et daniel
pic nic des adhérents

Il y a 50 ans, il y avait le festival de WOODSTOCK, 3 jours de bonheurs pour le jeunes gens et hippies, qui ont passé ces jours en dansant et chantant sous la pluie. Nous, Rando’s Midi, nous avons vécu notre Woodstoch aujourd’hui sur les berges du Gardon d’Anduze. Les 62 participants sont arrivé(e)s sous un soleil menaçant et on a pu boire notre apéritif tranquillement…… avant la première averse.

On a pu s’abriter tous sous l’énorme toile bleu, et comme à Woodstoch, en chantant et dansant. C’était le bonheur ! Ensuite le repas, comme d’habitude préparé avec leurs mains de maître par Daniel & Pierre. Après la nourriture, baignade pour les plus courageux, et ils étaient très nombreux et plus ou moins habillé(e)s.  Et après une deuxième averse et rebelote, danse et chants sous la tente. Et enfin un beau soleil pour clôturer cette magnifique journée, comme si les dieux voulait remercier les deux gentils organisateurs pour leur dévouement et tous les participants pour la bonne humeur. Merci à tous.

Et puisqu’il reste des boisons et nourriture, on a décidé d’organiser un dernier RANDO’s PLAGE ce mercredi  4 septembre au lieu habituel, mais à partir de 17h, vu le fait qu’il fait nuit déjà à 20h.

Je vous embrasse et encore une fois, merci à toutes les randonneuses et tous les randonneurs.   Jos

3 4 5 6 7 8 9 10 11